Parfums femmes : on craque de plus en plus pour les fragrances sucrées !

Depuis quelque temps, les parfums femmes sucrées font craquer la majorité. On tend à ne miser que sur des fragrances qui font saliver et on se laisse tenter par les calories olfactives. C’est devenu un phénomène qui ne se limite plus au fashion. Quand on est attiré par ce genre de parfum, on se demande si l’on n’est pas victime d’une dégradation de goût ou encore d’arnaque commerciale. Pourtant, c’est loin d’être le cas, car nombreuses sont les raisons qui poussent une personne à s’y attacher. D’ailleurs, les grandes marques ne cessent de proposer des fragrances aussi douces que sucrées et qui font des ravages auprès des jeunes filles et des femmes.

Parfum sucré, un excellent antidépresseur

Généralement, toutes les odeurs agréables aident à réduire le niveau d’anxiété. Il n’y a rien d’anormal à privilégier les fragrances gourmandes quand on n’a pas trop le moral. En se laissant emporter par une bonne senteur, on libère les endorphines et on est envahi par du pur plaisir.

On n’exagère pas en adoptant les parfums femmes sucrées bien qu’ils agissent comme des phénomènes d’addiction. On ajoute d’ailleurs que le nuage parfumé constitue une sorte de protection. Beaucoup croient que ce genre de parfum protège du reste du monde.

On devient appétissante

Avant, on avait l’habitude de se parfumer discrètement avec une touche délicate derrière chaque oreille. À l’heure actuelle, on se parfume abondamment qu’on dirait même qu’on se douche, et ce, tous les jours. Depuis l’arrivée des fragrances sucrées, cette pratique s’est démocratisée. On la traduit comme une sorte de séduction inconsciente. Les femmes qui se parfument sucrées veulent être croquées.

Le parfum sucré ne fait pas grossir

On se prive des sucreries pour garder la ligne. Alors, il n’y a pas de raison de ne pas s’acheter un parfum rappelant leur douceur. Il constitue d’ailleurs une solution pratique pour profiter d’un bon dessert sans pour autant prendre un gramme. C’est une option non interdite par les nutritionnistes. On en consomme à volonté !

Préférer le sucré est loin d’être acquis. C’est déterminé génétiquement d’après les experts en neuroscience. Comme l’organisme a besoin d’énergie, il s’intéresse davantage aux substances sucrées. Ce qui explique que le corps cherche instinctivement ces dernières dans l’assiette. Ainsi, par réflexe, on a tendance à vouloir du sucré dans les parfums. Le nez est tout de suite attiré par les exhausteurs de goûts. Les grandes marques n’hésitent donc pas à les ajouter dans leurs collections de parfums.