Les soins essentiels adaptés aux cheveux mêchés

Il n’existe aucune femme qui ne souhaite pas changer de coiffure de temps en temps. Il s’agit de la coupe, de la longueur, du style et, bien sûr, de la couleur. En fait, changer la couleur des cheveux est l’une des procédures les plus populaires parmi les femmes. Cela se produit parce que la femme a vraiment l’impression de quitter le salon de beauté en étant rafraîchie. Et c’est ce que nous voulons tous, non ?

Le problème est que, dans le même temps, se teindre, faire des mèches ou des reflets implique de perdre une partie de la santé de ses cheveux. Rien qui ne puisse être inversé avec quelques soins basiques et simples.

Dommages et intérêts

Il n’en est pas question : dès l’instant où la couleur naturelle ne prévaut plus dans les cheveux, les mèches en pâtissent. Toutefois, le choix de produits de qualité est la première condition préalable pour réaliser une coloration en endommageant le moins possible les cheveux. Cela vaut aussi bien pour celles qui se teignent les cheveux à la maison que pour celles qui les font dans un salon de beauté. Un autre point d’importance fondamentale est d’évaluer la santé des fils avant de procéder au passage de la peinture sur les cheveux. S’ils sont déjà endommagés, l’idéal est de faire d’abord un traitement pour rétablir la santé des fils et ensuite, faire les serrures.

En compensation, si le processus d’évaluation est positif, il suffit de prendre rendez-vous au salon de beauté et de voir le résultat.

Soins

Le principal soin, cependant, réside dans les moments qui suivent l’intervention chez le coiffeur. Chaque petit détail peut faire la différence, tant pour laisser les cheveux plus hydratés et plus beaux que pour conserver plus longtemps la couleur de la teinture. La première observation à faire concerne donc les shampooings et les après-shampooings utilisés. Il existe plusieurs produits conçus pour les cheveux traités chimiquement et ils constituent la meilleure option, car ils permettent d’améliorer et de maintenir la couleur plus longtemps.

Ensuite, vous devez vous concentrer sur l’élimination de l’opacité des cheveux, car les mèches deviennent naturellement sèches avec le processus chimique. Pour que les cheveux soient à nouveau traités, l’idée est de les hydrater, de préférence tous les deux jours jusqu’à ce qu’ils reviennent à la normale. Toujours dans ce sens, un conseil est de faire une reconstruction capillaire tous les 15 jours, car cela permet de rétablir la santé des fils. Une autre attitude importante consiste à aller chez le coiffeur une fois par mois pour hydrater vos cheveux, car les produits utilisés en salon sont plus efficaces.

À la maison, l’astuce est, en plus de l’hydratation, d’utiliser des produits sans rinçage avec un écran solaire, qui empêche le soleil d’apporter plus de dommages aux cheveux. Ils permettent également de conserver plus longtemps la couleur d’origine de la peinture. Au moment de se laver les cheveux, il ne faut pas oublier que l’eau très chaude n’est pas une bonne idée. L’eau froide est idéale pour rendre vos cheveux plus brillants et plus soyeux. Et si vous utilisez un sèche-cheveux et un fer plat tous les jours ou presque, vous devez faire attention et utiliser un produit thermoactif, protégeant vos cheveux de la chaleur excessive.

Enfin, la racine doit être retouchée tous les trois mois et cette période doit être étirée le plus longtemps possible, en évitant de dessécher davantage les cheveux. Et il n’est pas indiqué de mélanger des produits chimiques dans les cheveux, sous peine d’apporter des dommages irréparables aux fils. Par conséquent, en faisant des mèches, vous pouvez oublier ce lissage ou cette relaxation tant rêvée. Les deux procédures effectuées peuvent être incompatibles ; il est donc préférable d’opter pour l’une d’entre elles et de passer à autre chose.

Des soins spécifiques

Vous l’avez compris, les cheveux méchés et colorés ont besoin d’une attention toute particulière parce qu’ils ont été fragilisés. Mais il faut aussi savoir que sans soins spécifiques, la couleur qu’on leur imprime s’affadit à vitesse grand V. En effet, l’eau, surtout si elle est chaude et calcaire, elle fait aussi s’ouvrir les écailles des cheveux qui laissent alors s’échapper les pigments chimiques. Renforcement et gainage seront donc vos principaux objectifs dans la guerre contre le cheveu terne. Vos armes :

Un shampooing pour cheveux colorés, qui renforce le cheveu et en prolonge la couleur, grâce notamment à un pH acide, proche de la fibre capillaire. Celui-ci pousse les écailles du cheveu à se refermer pour éviter que les pigments ne s’échappent.

  • Un après-shampooing pour cheveux colorés qui gaine la fibre capillaire tout en favorisant le démêlage
  • Un masque pour cheveux colorés, à appliquer dans la semaine suivant la coloration, et à renouveler une à deux fois par semaine pour apporter souplesse et brillance à votre chevelure fragilisée
  • Ou alors : une huile pour cheveux colorés, à laisser poser avant le shampoing pour nourrir les cheveux intensément et les gainer avant lavage

Mèches blondes : comment les entretenir ?

Hydrater ses cheveux

On a parfois tendance à négliger l’hydratation de ses cheveux pour se focaliser exclusivement sur son visage. Chouchouter son épiderme est important au quotidien, il ne faut pas pour autant délaisser sa chevelure. Cette dernière a besoin de soins réguliers pour conserver son éclat et sa brillance. Si vous avez les cheveux colorés ou méchés, il est encore plus important de les nourrir afin d’éviter que la couleur se délave. On peut appliquer après son shampoing un soin réparateur afin d’hydrater les mèches blondes. Pour nourrir la fibre capillaire, vous pouvez faire un masque tous les 10 jours. On privilégie des soins capillaires composés d’ingrédients naturels, comme la rose, l’huile d’amande douce, au pépin de raisin ou l’huile de coco. Pour les cheveux très fragilisés et fins, on peut faire un bain d’huile une fois par mois. Il s’agit d’appliquer quelques gouttes d’huile végétale sur vos longueurs, en privilégiant les pointes, puis de les envelopper dans une serviette chaude pendant 1 heure. Rincez bien vos longueurs ; vos cheveux seront tout doux !

Utiliser un soin déjaunissant

Après une séance chez le coiffeur, nos cheveux sont doux, brillants et éclatants. Mais pour garder nos mèches blondes lumineuses, il est nécessaire de choisir des produits adaptés. Avec la pollution, l’utilisation d’appareils électriques, et les traitements chimiques, la fibre capillaire est détériorée. Du blond doré, on peut rapidement passer au jaune délavé ! Pour garder des reflets chatoyants, il est recommandé d’appliquer de temps en temps un soin déjaunissant. Utilisé sur les cheveux gris et blonds polaires pour limiter le jaunissement de la fibre capillaire, ce type de soin est composé de pigments bleus qui neutralisent les reflets jaunes. Attention, une noisette suffit amplement ! On l’applique une à deux fois par mois maximum ; au-delà, les cheveux risquent de se fragiliser.

Choisir un shampoing adapté

Pour laver ses cheveux au quotidien, l’étape du shampoing est indispensable. Ce dernier permet d’éliminer les impuretés, et de soigner la fibre capillaire. Face au soleil et à la pollution, les cheveux méchés doivent être entretenus régulièrement afin de protéger les pigments colorés. Pour un balayage blond, on privilégie des shampoings non agressifs, avec une composition sans paraben ni silicone. Pour conserver longtemps ses mèches blondes, on opte pour un soin avec des actifs naturels riches en acide gras. On aime aussi les shampoings composés de protéines d’origine végétale pour éviter les cassures. Si vous avez les cheveux rebelles ou rêches, choisissez un soin lavant nourrissant pour hydrater et lustrer vos longueurs. À l’inverse, si vous avez les cheveux très fins et sans volume, optez pour un shampoing qui favorise le maintien et fait brillé sans alourdir. Et pour sublimer vos cheveux méchés, privilégiez toujours des soins sans sulfate, pour nettoyer sans délaver les couleurs.

Utiliser des astuces de grand-mère

Les cheveux colorés et les mèches blondes ont besoin de soins particuliers, de masques réparateurs et de shampoings déjaunissant pour conserver leur éclat. Mais pour qu’ils restent brillants, rien ne vaut un soin au vinaigre de cidre ! En effet, le vinaigre est connu depuis des décennies pour ses vertus réparatrices. Il permet d’apaiser les cuirs chevelus sensibles, mais surtout, il élimine les impuretés ! Finis les résidus de calcaire, de poussière et de pollution. Il suffit de rincer sa chevelure au vinaigre de cidre après son shampoing pour retrouver une blondeur étincelante. Si vous n’avez pas de vinaigre de cidre sous la main, sachez que le vinaigre blanc est tout aussi efficace.

Cheveux bruns : les actifs qui font du bien

Les brunettes sont chanceuses. Moins fragile que le blond, la coloration brune est plus facile à entretenir. Sa palette se décline des tons froids, tels que le marron glacé, aux tonalités plus chaudes comme le brun chocolat. Des teintes chatoyantes qu’il faut tout de même un peu entretenir. Comment ? Déjà en utilisant un shampooing adapté. C’est-à-dire contenant des ingrédients connus pour raviver les cheveux bruns, comme le henné. Un shampooing associé à l’huile de noix, un cocktail hautement nutritif, qui hydrate, adoucit et rend les chevelures brunes plus lumineuses. Pour le reste, misez sur la formule gagnante : après-shampooing plus masque capillaire.

Cheveux roux : entretenir la flamme

Finies les moqueries du style « poil de carotte », le roux revient en force et s’assume totalement. Blond vénitien, roux irlandais, auburn ou encore acajou, sa palette est large et mérite le plus grand soin. Alors pour entretenir son aspect flamboyant, misez sur des shampooings et soins conçus pour les cheveux colorés. À combiner également avec des produits riches en pigments cuivrés, spécial cheveux roux. Riches en antioxydants, ils prolongent l’éclat de votre coloration ou de vos mèches rousses et les empêchent de virer au jaune. Et oui, comme le blond, le roux peut connaître cette altération s’il est laissé à l’abandon. Vite, passez à l’action !

Conseil spécial : attention à la plage !

A la mer, même les cheveux normaux en prennent pour leur grade. L’eau fait s’ouvrir les écailles de kératine, les UV attaquent la fibre capillaire, sans parler du sel, du vent ni de l’alternance sec, mouillé, froid, chaud. Résultat : les cheveux perdent leur film protecteur, ils deviennent secs, rêches, ternes et cassants. Imaginez alors une seconde ce qu’il en est des cheveux colorés ou méchés, déjà mis à mal par les produits chimiques. Si ce tableau apocalyptique ne suffit pas à vous convaincre de protéger votre crinière, sachez qu’à la plage la teinte des cheveux colorés s’affadit (les écailles ouvertes par l’eau laissent échapper les pigments) pour devenir dans certains cas indéfinissable (entre le jaune, le vert et le roux pour les colorations brunes). Les blondes tirent ici leur épingle du jeu, mais seulement du point de vue de la couleur. Parce qu’au niveau de la texture, au secours ! Pensez donc à :

  • Gainer vos cheveux, avec une huile ou une crème protectrice contenant des filtres UV, et à les attacher
  • Mettre un chapeau pour vous préserver des rayons UV
  • Éviter de mouiller vos cheveux. Si ce n’est pas possible, rincez-les à l’eau douce après chaque bain
  • Laver vos cheveux avec un shampoing solaire (ils sont anti-sel et anti-chlore), que vous ferez suivre d’un après-shampoing pour cheveux colorés Celui-ci hydrate la fibre capillaire toute en préservant votre couleur
  • Laisser poser un masque nourrissant deux fois par semaine (il en existe pour cheveux colorés)

Voilà, vous êtes certaines de ne pas vous prendre une volée de bois vert par votre coiffeur quand vous retournerez le voir pour une nouvelle couleur !

Comment masquer les cheveux gris sans coloration ?
Top 10 façons de faire des Chignons.